Les critiques

Point de vue

Jouer, c’est s’exposer, c’est représenter une œuvre devant des spectateurs, c’est donner à voir.
Le metteur-en-scène donne son point de vue, par définition, quand il met en scène.
La scénographe, la costumière, l’éclairagiste apportent leur point de vue.
L’acteur inscrit la trace de son corps avec son point de vue orienté par les indications du metteur-en-scène.

Tout ce travail a pour but de s’offrir, de se donner au regard du public.

La critique

La critique est aisée et l’art est difficile, disait déjà un comédien ;
Certes, mais jouer, au théâtre, c’est se confronter au regard du public, c’est lui offrir l’espace de son propre point de vue.
Une critique est l’écho de ce qui a été donné à voir, elle est un point de vue.
Elle est multiple.
C’est pourquoi tu peux lire, visiteur de ces pages, les textes écrits par des critiques, mais aussi inscrire ton propre point de vue, ta lecture de cette Antigone. Si tu es venu assister à une représentation, ton témoignage, ton avis, est d’autant plus précieux : je t’invite à l’écrire ici.

Pierre-François Kettler

6 réponses à Les critiques

  1. CALLIONI Hélène dit :

    Qu’ajouter de plus à ce commentaire dithyrambique, sinon que je me suis vraiment sentie en communion avec le spectacle, que j’étais DANS le spectacle.

  2. Semlac dit :

    Antigone de Sophocle
    Adaptation et mise en scène par
    Pierre-François Kettler
    un spectacle à ne pas manquer !!

    Allez voir cette pièce qui ne pourra pas vous laisser indifférent.

    Comme cette tragédie de Sophocle exigeait une adaptation par des coupures afin de la raccourcir, le metteur en scène a réussi une prouesse.
    La mise en scène sobre ,dépouillée m’a touchée par sa justesse, sa rigueur.
    Les textes mis en valeur répondent au choix du metteur en scène.
    Pierre-François Kettler en a fait son œuvre.
    Remarquable !

    Il y a tant de messages si importants, si riches, si justes, si d’actualité, si…si… dans cette pièce, il serait trop long de les énumérer tous.
    Antigone, remarquablement interprétée par Selin Kilinc entière, honnête, courageuse,inflexible, guidée par la pureté de sa jeunesse est allée droit à la mort et a entrainé ses proches pris au piège.
    « Laisse-moi avec ma folie risquer l’infini » dit-elle.
    Cette œuvre, en effet, parle de ce qui nous dépasse.

  3. Sophie Colin dit :

    Cette version d’Antigone m’a absolument séduite ; j’ai été transportée !
    J’ai beaucoup aimé la mise en scène en elle-même : contemporaine et respectueuse de l’esprit antique.
    Le jeu puissant de Pierre-François Kettler dans le rôle de Créon rend hommage au texte sobre et profond de Sophocle ; grave et solennel, sans jamais être ampoulé. Il incarne l’autorité campé dans un manteau militaire imposant et chaussé de Rangers, une allure imposante jusqu’à la mise à nu/à mort…
    Selin Kilinc interprète Antigone avec intelligence et maturité. Cette jeune actrice a beaucoup de présence. Son chant en turc, excellente idée originale de Pierre-François Kettler, est beau et émouvant.
    Tout aussi forts et particulièrement intéressants dans leur interprétation respective : Orcy, en Choryphée, Saïd Moussa en Messager, et Bouzid Laiourate, en Garde.
    Le choeur… magnifique. Dont les répétitions ponctuent avec force, tout au long de la pièce, l’écho du propos et l’enjeu de la pièce.
    J’ai beaucoup aimé les costumes : originaux, ayant du caractère, modernes, tout en reflétant eux aussi l’intemporalité de l’histoire.
    Enfin, le drap blanc, accessoire central de la scénographie… qui interprète dans tous les sens du terme…

    Voilà quelques impressions que je souhaitais partager…
    Toutes mes sincères et admiratives félicitations à la troupe ! Merci, merci à vous tous pour ce moment que vous m’avez fait vivre !

    Que cette pièce se joue plus longtemps et qu’elle ait une tournée !!!!!

  4. morel hélène dit :

    Un vrai défi de monter Antigone de Sophocle ! Et c’est réussi… Vraiment bravo pour cette pièce effectivement intemporelle. J’ai passé un excellent moment, et ai eu envie de relire la pièce … cela porte à réflexion. J’en parle autour de moi.

    A bientôt…

Répondre à morel hélène Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *